Aller au contenu principal
COFINANCEMENT DE LA LUTTE JURIDIQUE CONTRE LES INJECTIONS DE RECODAGE GENETIQUE OBLIGATOIRES

COFINANCEMENT DE LA LUTTE JURIDIQUE CONTRE LES INJECTIONS DE RECODAGE GENETIQUE OBLIGATOIRES


COLLECTE DE FONDS POUR LA CONTESTATION JURIDIQUE DES INJECTIONS DE RECODAGE GÉNÉTIQUE, INDIRECTEMENT OBLIGATOIRES, APPELÉES À TORT VACCINATIONS ET LA MISE EN PLACE D'UN SYSTÈME APARTHEID ENTRE LES DITS "VACCINÉS" ET LES CITOYENS LIBRES REFUSANT PRESSIONS ET INJECTIONS AU MOYEN D'UN PASSEPORT SANITAIRE.

Chers concitoyens,

European Forum for Vaccine Vigilance (E.F.V.V.) est une association de droit luxembourgeois qui milite pour la défense des droits de l’homme, pour la liberté des choix thérapeutiques et pour la liberté́́ de vaccination au Grand-Duché́ du Luxembourg et plus particulièrement en Europe.

Nous sommes opposés à toutes ces pseudos mesures sanitaires et autres restrictions aveugles et contre-productives prises par le gouvernement à chaque retour de la grippe saisonnière depuis maintenant plus d'un an.

Nous sommes également contre le fait de contraindre; par la manipulation technique (Tests RT-PCR ou antigéniques), la manipulation psychosociale (Vous êtes un problème mais vous faites partie de la solution) ou encore par le chantage socioprofessionnel (vous ne pourrez plus travailler avec vos clients ou vos collègues si vous ne vous faites pas "vacciner"); tous nos concitoyens à accepter ces nombreuses injections de recodage génétique que les représentants commerciaux finaux des grandes firmes pharmaceutiques (les médecins généralistes) qualifient de vaccination anti-COVID.

Le 10 octobre 2020 nous avons déposé́́, avec cinq autres associations en Europe, un recours en annulation devant la Cour de Justice de l’Union Européenne à l’encontre d’un Règlement adopté par le Parlement Européen supprimant l’obligation de réaliser une évaluation des risques lors de l’utilisation des organismes génétiquement modifiés (ARN messager (Pfizer& Moderna) / ADN - Adénovirus de chimpanzé (Astrazeneca & Gamaleya). Cette suppression impacte directement ces injections dites "vaccins développés contre la Covid-19", qui peuvent ainsi passer à la phase clinique (et donc au test expérimental massif sur les êtres humains) sans aucune étude environnementale et étude de biosécurité préalables. Nous considérons que cela constitue une infraction majeure au principe de précaution énoncé dans le Traité sur le Fonctionnement de l’Union Européenne, exposant ainsi tous les citoyens européens à des risques sanitaires majeurs et irréversibles.

Dans le cadre de la campagne qualifiée de "vaccination massive" en cours, nous dénonçons une expérimentation dangereuse et inacceptable. Les injections de recodage génétique qualifiées de vaccination contre la Covid-19 peuvent mener à des recombinaisons virales potentiellement plus graves que les virus que l’on cherche à combattre, interagir avec l’ADN humain et même le modifier ou le recoder, engendrant ainsi des dommages potentiellement très graves et irréversibles chez les individus. Nous jouons avec le feu et l'avenir de notre espèce.

Par ailleurs, nous dénonçons la dérive et l’autoritarisme du gouvernement, le contrôle et la surveillance de masse, les atteintes de plus en plus graves à la vie privée des individus et les restrictions généralisées des droits fondamentaux établies au prétexte de lutter contre une pandémie qui n'en est absolument pas une. Nous dénonçons également le projet d'instauration d'un passeport vaccinal par l'Union Européenne et qui n'est rien d'autre qu'un laisser passer vers la liberté sous condition d'avoir été piqué, marqué et numéroté comme les nazis le faisait à Auschwitz, Dachau ou Buchenwald. Le dit "vaccin" à l'épaule remplaçant juste le tatouage jadis à l'avant-bras.

Nous nous inquiétons également et surtout de l’influence exercée par certains pouvoirs économiques, industriels et financiers via certaines organisations ou fondations sur l’OMS mais aussi sur les institutions européennes, donc par effet de subordination, sur notre gouvernement.

Nous sommes opposés aux traitements médicaux massifs, uniformes et aveugles, qui ignorent l’unicité́́ et la singularité de chaque être humain, oublient le serment d’Hippocrate, violent le consentement éclairé́́ et la liberté́́ de soigner tout en compromettant le secret médical.

Nous critiquons la sur-dramatisation de la pandémie du Covid-19, qui a mené́ à ce que la population soit privée de liberté et à ce que l’économie soit partiellement détruite au détriment des classes moyennes et des plus vulnérables. Nous nous opposons au maintien des mesures d’urgence et à la continuation de toute forme de surveillance (tous types de testing, applications mobiles, traceurs chimiques et nanotechnologiques ou autre) ou contrainte sur les résidents et citoyens luxembourgeois.

Nous constatons une méfiance croissante de la population envers le gouvernement et la presse subventionnée, et un mécontentement grandissant vis-à-vis de la gestion politique et médiatique de la crise, basée exclusivement sur la mise en place de mesures liberticides affectant les personnes, les familles et la société en générale.

Cette crise sanitaire actuelle nous met tous en péril de paranoïa généralisée et de psychose collective. Elle nous divise et nous sépare mais n'est-ce pas le but?

Ce sont, jusqu'à aujourd'hui, plus d'une centaine d'analyses qui ont vu le jour dans le monde et certaines sur plus de 25000 individus. Toutes démontrent, à l’exception de celles qui ont des conflits d’intérêts flagrants, l'inefficacité des masques et leur dangerosité à moyen et long terme.

Ce qui nous amène à penser à 2 choses:

La première est que le masque n'est pas là pour protéger les individus mais pour les rendre malades. Sinon pourquoi masquer des enfants en bonne santé dès l'âge de 6 ans alors que l'on sait depuis le mois de mai dernier que les enfants ne sont ni malades ni des vecteurs de transmition du SARS-CoV2?

Le masque n'est en réalité là que pour les maintenir sous hypoxie et hypoxémie cérébrale, pulmonaire et tissulaire, et les gouvernements le savent très bien. L'école de Pernes-les-Fontaines, dans le Vaucluse en France, a du même fermer ses portes, du 4 au 15 février 2021, afin de protéger les nombreux enfants victimes de malaises à répétition en raison du port du masque. En Allemagne et en Autriche, ce sont plusieurs enfants qui sont déjà décédés de Trigemino Cardiac Reflex en raison justement du port du masque (cf témoignage Dr. Sukharit Bachdi).

On ne compte plus le nombre de médecins nous ayant contacté à ce sujet et qui nous ont dit qu’il règne une véritable omerta et chasse aux sorcières à ce sujet. Tous ont peur de se faire radier de l’ordre des médecins à l’instar de l’anesthésiste-réanimateur belge, Pascal SACRÉ, et du médecin homéopathe, Kris GAUBLOMME. Plus récemment, c'est le Professeur Exley, de l'uniersité de Keele en Angleterre qui s'est fait radié en prenant position contre les injections thérapigéniques. Même l'ancien Vice-Président de Pfizer, le Dr. Michael YEDON a qualifié de "folie totalitaire" cette opération d'injection massive des populations. Nous leur rendons aujourd’hui un immense hommage pour leur courage.

La seconde est d'ordre psychosociologique et elle repose sur la symbolique du masque. Dans certaines régions du monde, vous le savez, des guerres et des génocides sont menées pour des symboles.

Le masque est un véhicule psychanalytique. C’est un vecteur communicationnel et informationnel. Un porteur de message et un graveur visuel. Il signifie aux populations qui ne voient plus les visages et les sourires, qu'il y a un problème, un virus, une menace mortelle et que tout le monde peut en être victime et en mourir. Tout le monde peut également être l'assassin inconscient. L'irresponsable. Tout le monde, en fait, devient ainsi la victime potentielle et le criminel possible à la fois. Cela peut paraître anodin ou futile mais du point de vue de l'ingénierie sociale, l'impact recherché est brillant. La portée du message elle, n’en est pas moins dangereuse puisque, plus cette situation dure et plus les populations sombrent dans l'angoisse, la dépression, la schizophrénie, la psychose, la paranoïa générale et enfin la folie destructrice.

Entre 1929 et 1939, nous l'oublions souvent, mais il s'est écoulé 10 ans.

Nous n'oublierons pas tous ces jeunes enfants et tous ces étudiants qui mettent fin à leurs jours par angoisse, par manque de perspectives et manque de projections, par difficultés financières, par sentiment de culpabilité ou par honte de retourner chez papa et maman.

Nous n'oublierons jamais toutes ces mamans qui ont perdu leur bébé à force de porter le masque jusque au moment même de donner la vie de même que nous n'oublierons jamais tous ces retraités abandonnés par leur famille, morts d'angoisse, de chagrin et de solitude, dans l'indifférence générale.

Il devient urgent de repenser la situation et d’adopter des mesures basées sur les critères de la médecine et de l’évidence pratique (Evidence Based Medicine).

Alors agissons ensemble!

Nous avons organisé une première cagnotte pour couvrir les frais juridiques de nos actions contestataires contre les mesures anti-COVID mais celle-ci n’a eu que très peu de succès et elle n’a pas suffit à couvrir la moitié de nos frais. Aujourd’hui nous en organisons une seconde afin de couvrir la partie restante.

Nous vous invitons donc, s’il vous plait, à faire une contribution sur ce site ou à effectuer un don directement par virement bancaire.

Soit via notre site, www.efvv.eu, aux coordonnées suivantes : BGL IBAN: LU24 0030 5566 9243 0000, soit par l’intermédiaire de Paypal en tapant : paypal.me/EFVVLU.

Si vous souhaitez en savoir plus, réfléchir avec nous ou nous aider dans cette lutte, n'hésitez surtout pas à nous contacter via notre site internet www.efvv.eu.

Par avance, merci à tous et à toutes pour votre collaboration et votre soutien.

Pour EFVV,

Jean-Pierre EUDIER, Président,

Toni FERNANDES, Coordinateur au Grand-Duché,

Amar GOUDJIL, Trésorier et auteur pleinement responsable du contenu ci-dessus.

5 135 € Collectés sur 10 000 €

51%
15 Jours restants
60 Participations

Organisateur

GOUDJIL Amar

Profil vérifié

Bénéficiaire

European Forum for Vaccine Vigilance (EFVV)