Aller au contenu principal
CAVES VERTES POUR TOUS ! Participez à la végétalisation de rues

CAVES VERTES POUR TOUS ! Participez à la végétalisation de rues


Bienvenue sur cette cagnotte solidaire ! Participez à la végétalisation de façades de maisons de nos villes grâce à l’utilisation de caves donnant sur la rue :

Chères amies, Chers amis de la nature en Ville,

Ici, vous pouvez directement et en un clic, participer à cette éco-cagnotte :

1. Chacun participe du montant qu'il le souhaite.

2. Tous les paiements sont sécurisés.

CAVES VERTES POUR NOUS TOUS ! UN NOUVEL URBANISME ÉCOLOGIQUE EST POSSIBLE par la végétalisation de façades de nos rues -tous les 30 mètres- à partir de caves donnant sur la voie publique. La nature devient ici même un véritable raffinement en milieu urbain, un vrai bijou de ville.

=> VOS CAVES PEUVENT VERDIR NOS VILLES CAR ELLES ONT L’EAU NÉCESSAIRE AUX RACINES DE NOS PLANTES. L’espace privé va apporter une verte contribution à l’espace public !

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Ou idée d'un lieu témoin ''CAVE'' qui peut participer ? Ecrivez-moi à l'adresse mail ci- dessous et parlez autour de vous de notre projet ;-)

Merci d'avance à vous toutes et tous, l'espace vert de ville va s'agrandir grâce à vous ! Cordialement,

Rarès-Victor / Artiste & Eco Designer

www.raresvictor.com / / p. 06 98 44 49 77

+ INFO / TEXTE COMPLET SUR LE PROJET :

Le défi écologique auquel doit faire face la société se pose dans tous les domaines, et l’urbanisme peut s’inscrire dans cette dynamique avec efficacité.

Les villes souffrent chaque année un peu plus du manque d’eau et, dans de nombreux quartiers, d’un déficit de verdure. Un projet de végétalisation peut répondre à cette problématique en prenant comme objectif de proposer à l’œil un îlot de verdure tous les trente mètres environ dans les rues qui en sont actuellement dépourvues. Or, empiéter sur l’espace public n’est pas envisageable en raison des problèmes de circulation, de stationnement et d’accès aux services de voirie. C’est donc l’espace privé qui doit apporter sa contribution au domaine public, précisément dans cet espace limitrophe que sont les façades des maisons qui forment la rue.

À Nancy, nombreuses sont les constructions qui datent d’une époque où elles intégraient une cave. Ces caves constituent une véritable opportunité pour le renouveau des villes qui, par manque d’eau, auront de plus en plus de difficultés à entretenir toute forme de végétalisation. En effet, ces espaces offrent un trésor jusqu’à présent inexploité : leurs capacités hygrométriques.

D’espaces de stockage, de conservation, elles peuvent se convertir en sources de fraîcheur et constituent un moyen de garantir la vie des plantes.

Grandes ressources d’humidité, les caves permettent d’y planter des végétaux, sans danger pour les fondations par un choix intelligent de pépiniéristes et de spécialistes en cultures expérimentales, comme par exemple la vigne, la vigne vierge, la glycine ou le poirier. Dans le cas des caves où la terre battue a disparu, des pots contenant du sable permettent de conserver l’humidité ambiante qui nourrit la plante ; si le sol de la cave est en terre battue, on utilise l’eau existante dans la terre. La plante pousse en pépinière pour que sa tige atteigne une hauteur d’homme, qui est la hauteur courante de ce type de cave et nécessaire pour la faire sortir sur la rue grâce à l’ouverture qui permet à ce lieu souterrain de communiquer directement avec l’extérieur.

Un système est prévu pour rendre la cave sécurisée et accessible au propriétaire de la maison, mais aussi pour faire sortir la plante sur la rue.

Des coupes spécifiques permettent de faire une croissance en fonction d’un choix entre une végétation qui couvre la partie basse du mur, ou qui grimpe sur le mur autour des portes et fenêtres, ou qui habille le mur selon un jeu de compositions géométriques. Les façades illuminées par le soleil peuvent accueillir des végétaux à fruits, celles sur le côté sombre des végétaux qui restent feuillus tout l’hiver, l’ensemble formant une alternance visuelle harmonieuse et dynamique. Car la végétalisation des façades des rues est propre à concilier enjeux écologiques - maîtrise de l’eau, baisse de la température localement, insonorisation, préservation de la faune (insectes, oiseaux) - et plaisir esthétique : véritable bijou de ville, la nature est ici raffinement du milieu urbain. Enfin, il convient de souligner la valeur humaine et sociale de ce projet sociétal, et plus précisément de quartier. En mêlant l’individuel à la société, il permet à chacun d’agir à son échelle sur son milieu de vie. Ainsi l’individu, grâce à son initiative personnelle, s’inscrit activement dans une logique sociétale, et dans un projet plus universel de conservation des ressources naturelles, alors qu’elles sont remises en question chaque jour davantage. Sur ce chemin de l’écologie, où il est de plus en plus pressant et indispensable de s’engager, la végétalisation des rues offre une réponse intéressante, où les caves se posent comme nos ressources de demain.

Projet original de l’artiste RARÈS-VICTOR_©_INPI

PS. Merci à S. M. pour le texte de présentation

816 € Collectés

226 Jours restants
18 Participations

Organisateur

Rarès-Victor


Bénéficiaire

Rarès-Victor / artiste & eco designer (initiateur du projet © protection INPI)