Aller au contenu principal

Mobilisation de la diaspora camerounaise pour la crise anglophone

Organisé pour : Les victimes, les familles déplacées et les prisonniers de la crise anglophone

La diaspora camerounaise et les amis du Cameroun se mobilisent massivement pour la cause anglophone

 

La crise anglophone en cours au Cameroun depuis 2016 a connu ces dernières semaines des rebondissements inquiétants avec des arrestations arbitraires de jeunes anglophones, des exécutions sommaires, l’incendie d’un hôpital à Kumba et des violations des droits humains qui se multiplient. La situation sur place, en plus d’être extrêmement critique sur le plan du droit, l’est tout autant sur le plan humanitaire.

 

Le nombre d’hommes, de femmes et d’enfants ayant migré pour éviter la violence et la terreur qui sévissent dans les zones de conflit croit de manière exponentielle ces derniers mois.  Dans sa note d’information du 31 janvier 2019, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) estimait le nombre de déplacés à 437 354 personnes, dont près de 32 000 ayant migré vers le Nigéria. Les ONG locales parlent aussi de près de 2000 détenus de manière arbitraire et sans jugement dans les prisons camerounaises.

 

Par ailleurs, près de 372 000 personnes ont besoin d’assistance multiforme : eau, nourriture, aide médicale et infrastructures sanitaires. On dénombre aussi près de 3700 enfants isolés ou non accompagnés qui doivent être suivis médicalement et bénéficier d’un soutien psychologique. Plus de 40% des cliniques et des centres de santé dans les deux régions ne fournissent plus de services de vaccinations et moins de 15% des naissances se font avec l’accompagnement de professionnels.

 

Face à l’urgence et devant la nécessité d’agir rapidement, Bonaberi.com lance une grande campagne de mobilisation financière en vue de venir en aide aux populations anglophones dont les conditions sur le terrain montrent qu’elles vivent en ce moment la pire catastrophe humanitaire que le Cameroun ait jamais connue. Elles ont besoin de tout.

 

L’ambition de la cagnotte est de récolter au moins 30 000 euros en un mois, pour cette première levée, avec la participation de toute la diaspora de France, de Belgique, d’Allemagne, du Canada, des USA, de Côte d’ivoire, du Gabon, du Sénégal, du Maroc, de la Tunisie et de tous les amis du Cameroun qui, pour certains, regardaient peut-être encore cette crise de loin.

 

Les fonds récoltés seront alloués à deux organisations de la société civile anglophone déployées sur le terrain au mieux de leurs capacités depuis le début de cette crise :

-       La Fondation Ayah, de Ayah Ayah Abine

-       Le Centre pour les Droits Humains et la Démocratie en Afrique (CDHDA), de Agbor Nkongho Balla

 

Ces deux organisations travaillent principalement sur les thématiques suivantes :

 

-       Soutien aux populations déplacées, dont l’essentiel couche à la belle étoile ou dans des abris de fortune, sans infrastructures sanitaires ni d’accès à l’eau ou aux soins de santé ;

 

-       Soutien aux personnes blessées, dont la plupart manque de pansements, d’antiseptiques ou de matériel médical pour soigner leurs blessures ;

 

-       Soutien aux personnes détenues arbitrairement, dont beaucoup dorment à même le sol, sans nourriture, dans des conditions d’hygiène déplorable et sans accès aux soins de santé.

 

Les fonds serviront donc au paiement des frais de santé, à l’achat de médicaments, de kits sanitaires, de vêtements et de nourriture. Ils serviront à l’accompagnement des nombreux détenus dans leurs besoins d’assistance. Ceux qui ont la capacité de se joindre aux équipes sur le terrain sont invités à le faire, notamment à Yaoundé où de nombreux détenus anglophones sont à la prison de Kondengui dans le dénuement total.

 

 

Bonaberi.com compte sur une participation massive de la diaspora.

 

 

Enfin, cette opération humanitaire a aussi un ambitieux objectif politique : réconcilier les Francophones avec les Anglophones. Si ces vocables de "Francophone" et "Anglophone" contribuent à tracer une ligne de démarcation realativement gênante entre les deux communautés,  la réalité institutionnelle et celle du terrain pendant cette crise est que les Anglophones considèrent avoir été abandonnés par le Cameroun entier.

 

Beaucoup d'Anglophones ont perdu un proche, un parent, un ami ou ont des connaissances qui, aujourd'hui, vivent dans la forêt pour échapper aux affres de la guerre. Aidons les à panser leurs blessures et réparons notre pays ! Pour un Cameroun Solidaire et Uni, participons à ce projet. 

 

We are ALL Anglophones!

 

 

* Vous pouvez lire sur le site Bonaberi.com la lettre ouverte d'un chroniqueur de notre rédaction à nos compatriotes francophones : 

https://www.bonaberi.com/ar,crise_anglophone_lettre_ouverte_a_mes_compatriotes_francophones,10859.html

 

 

** Pour toute question, merci de nous contacter sur la Page Facebook du site Bonaberi.com

Organisé par

Loic Mbouguen

Stella AVINI a participé

Loic Waddle a participé

Halidou Ngapna a participé

Olivia Sabrina a participé

Sophie ELIAZORD a participé

Moukoko a participé 10 €

Samuel Etoundi a participé 200 €

Karem Megdiche a participé

Mireille Ntchagang a participé

Marguerite Daynems a participé 30 €

Alexis Barrau a participé 50 €

Lydia Lobe a participé

Anonyme a participé

Anonyme a participé 30 €

Maxime Betty a participé

Patricia Ndafeut a participé

Paul Moute a participé 300 €

Jean Pierre BAZ a participé 100 €

DOUGLAS FO a participé 30 €

Valerie MOURAD a participé

Franck Steve a participé 150 €

Diana Zeort a participé

Mickael DE OLIVEIRA NEVES a participé

Mirna Mahfoud a participé

Le 25 mars 2019
Mireille Ntchagang
Bravoo et merci pour cette initiative !!! J arrive après que la cagnotte ait expiré mais je suppose que les contributeurs auront un retours de l utilisation des fonds étapes par étapes. Apportez tous mon soutien aux populations touchées à travers la Fondation.
Le 16 mars 2019
viviane sapgin
Merci pour cette initiative !!!
Le 15 mars 2019
Martche'll Do Camaroes
Mboa o bosso. ..
Le 12 mars 2019
Fabo Bertrand
Très bonne initiative
Le 8 mars 2019
Mireille Etoga
Tres bonne initiative. Merci pour nos freres do NOSO!
Le 1 mars 2019
TAKOU LINDA
Nous sommes tous camerounais! Merci pour cette belle initiative de mobilisation! je partage dans mon réseau!
Le 28 février 2019
Herve Mbakop
Mon petit geste du cœur a été fait. Du courage
Le 28 février 2019
Cyriaque Mbonda
Tres belle initiative de ta part Landry et de celle de tes amis. Je souscris totalement
Le 28 février 2019
Sandrine Mbelale Nguenkam
Bonne initiative. Nous sommes tous camerounais.
Le 27 février 2019
Toukam Buga
C'est goute à goute que la calebasse se rempli! Du courage