Aller au contenu principal
Borderline, mon combat quotidien

Borderline, mon combat quotidien


Borderline, mon combat quotidien.

Bonjour je m'appelle Alicia, j'ai 19 ans cette année. Fin de l'année dernière on m'a diagnostiqué borderline. Ce fût un choque car les probabilités étaient de 2% d'une part mais d'une autre j'ai toujours su que quelque chose en moi était différent des autres, trop différent.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, les borderline sont des personnes qui souffrent d’un trouble de la personnalité. On se caractérise par une labilité émotionnelle très marquée entre colères, détresses et sensation de vide intense, limite dépression. On ressens tout à 200% surtout quand le sentiment est négatif.

Pour ma part, ce trouble provient d’un marquage épigénétique de traumatismes survenu dans mon enfance. J'ai eu notamment l'abandon de mon géniteur qui a jouer un rôle majeur lorsque j'avais 4 ans et bien autres traumatismes physiques et physiologiques qui n'ont fais qu'apporter des éléments propices au développement de cette maladie de l’âme et du cœur.

Petite fille très sociable et orienté depuis toujours (comme si c'était le destin) par le commerce et les entreprises, j'ai eu un parcours scolaire des plus remarquable avec des résulats excellents lorsque j'était jeune mais vous vous en doutez bien que les choses ne pouvaient pas rester aussi facile, déjà qu'elles ne l'étaient pas. Deux dépressions, deux tentatives de suicides, une énorme révolte contre ma mère et son mari, une tentatives de plainte contre le père de mon ancienne meilleure amie qui m'avais fais des attouchements sexuels et que j'ai enfin eu le courage de dévoiler à ma mère 4 ans après mais qui fut ensuite fermé car "trop peu d'information" disaient-ils, ma rentrer dans un internat et enfin mon copain qui m'avais casser le nez. Bref tout ça entre ma 4ème et ma première, je vous laisse faire le calcul.

Durant ma première et ma terminale, je fus détendu, heureuse et plus concentré sur mes objectifs. J'ai pu rattraper tout mon retard, faire parti des premiers de la classe et obtenir les études supérieurs que je souhaitais. Je croyais que tout était derrière moi, que toutes ces mauvaises passades étaient passés mais apparement ce n'était pas à moi de décidé. Je pars alors à 10 000km de mes parents pour faire mon BTS Commerce International. La formation me plais mais la ville était froide, maussade et le fait de me retrouver seule me rendais térriblement triste d'ennui, désepespérer et vide de l'intérieur. Peu de temps après, j'ai essayer de me battre mais une nouvelle fois, la dépression me rattrapais. Je passais mes journées aux lits (je n'en sortais jamais, sous aucun prétexte apart pour faire mes besoins). J'ai essayer de remonter la pentes et nombreux de mes amis ont essayer de me motiver mais impossible.

C'est en décembre que je décide donc d'allez a l'hôpital et de comprendre ce qui se passe. Après plusieurs échanges, elle en a conclu que j'avais un trouve de la personnalité et plus précisement le borderline. J'était sous le choque. La dame qui me prenait en charge m'annonce ensuite que je ne pourrais pas continuer mes études car mon corps commençait à s'atturer et sa se ressentais énormement de par mes cernes, mon poids, mon énergie inexistante et mon regard impuissant. Ce fut une descente au enfer pour moi, j'avais l'impression que tout s'éffondrais. La vaucation qui me permettais de garder le fil, qui me permettais de m'accrocher à la vie et qui étais mon rêve venait de s'envoler. J'ai alors été prise en charge et est demander l'arrêt de mes études en mi-janvier le temps de passer les fêtes. L'administration (je ne donnerai pas le nom même si je pense que vous savez de quoi je parle) qui m'octroyais des bourses à demander le remboursement des sommes totals qui m'ont été versés car ils ne considéraient pas les troubles de la personnalités comme un motif de non assiduité aux cours. Je me retrouve donc avec 3420€ de dettes et une maladie qui m'avait surment enlever toutes mes chances de réussir.

Aujourd'hui je fais appel a vous, car j'ai une dettes que je ne pourrais peut être pas rembourser toute suite de par mon état de santé mais également car je ne veux pas laisser s'en allez se rêve fou qui est la seul chose qui anime mon coeur : être mon propre chef. Lorsque mon état de santé sera rétabli j'aimerai reprendre mes études et malheureusement c'est quelque chose de toujours difficiles à reprendre du fait des coûts de scolarités et d'une bourse qui ne me sera plus versé. Environ 10 000 à 20 000 euros pour une école de commerce ou formation de commerce intrenational... Un bugjet que je ne peux malheuresement pas me permettre. Je ne m'attend pas à arriver jusqu'a ces sommes là mais j'ai quand même espoir malgré tout. Un jour j'y arriverais, un jour je le sais. Je fais appel a votre générosité, a votre compassion pour m'aider avec ma dette mais à aussi peut être m'aider à réaliser le rêve de ma vie.

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tous !

0 Jour restant
2 Participations

Organisateur

Hubert Alicia

Profil vérifié

Bénéficiaire

Alicia