Aller au contenu principal

Baan Wassanna

Organisé pour : Les éléphants de la rivière Kwaï

Baan Wassanna

 

Baan Wassanna qu'est ce que c'est?

 

"Baan" signifie "maison" en thaïlandais et Wassanna? Ah, Wassanna ! c'est elle :

 

Actuellement en captivité dans un camps à touristes, nous voulons la ramener chez nous.

Elle nous a montré que la vie des éléphants domestiques est une véritable vie de prisonnier et d'esclave.

Traditionnellement, les éléphants sont domestiqués depuis des siècles, au même titre que les chevaux en Occident. Les éléphants domestiques ne peuvent pas être remis en liberté parce qu'ils sont habitués à l'homme et reviendraient dévaster les cultures.


Il y a un siècle, il y avait environ 100 000 éléphants en Thaïlande. Aujourd'hui, il n'en reste qu'environ 5 000 (2500 sauvages, 2500 domestiques). C'est à dire que 95% des éléphants de Thaïlande ont disparu. Leur disparition est dûe principalement au fait de la déforestation massive.

   

Les éléphants domestiques servent aujourd'hui presque exclusivement au tourisme. Ils font des tours de manège, avec 300 kg sur le dos à longueur de journée. Ce qui leur déforme la colonne vertébrale comme on peut l'imaginer. Ils font toujours le même parcours ce qui est terriblement aliénant. Ils ne mangent pas comme ils devraient manger. Dans ces camps usines à touristes, les éléphants subissent le flot des touristes dans des conditions inacceptables et contraires à leur mode de vie.


 

Il existe une solution alternative à la fois respectueuse de l'animal, des touristes qui viennent les voir et rémunérateur pour les responsables de camps.

 

François Collier, un français, a décidé d'agir en venant vivre en Thaïlande et ouvrir un camp, "Ganesha park" pour venir en aide à ces animaux majestueux. Ici, tous les éléphants que l'on récupère, arrivent dans un état physique et psychologique épouvantable. Ils ont tous une histoire terrible de souffrances et de maltraitances. Alors, on les soigne, on les nourrit tout au long de la journée. Et nous faisons en sorte de leur donner le plus d'amour possible avec l'aide des jeunes "mahouts", leurs "soigneurs",  qui font un travail remarquable dans le respect et l'amour de l'animal.

 

Les gens qui viennent à Ganesha park, sont en petits groupes de 4 à 8 personnes maximum. Ils viennent passer une journée et deux nuits. Ici, ils s'adaptent et vivent au rythme de l’éléphant. Il n'y a ni nacelle, ni numéro de cirque, ni torture de dressage. Les gens peuvent monter à cru s'ils le souhaitent, uniquement sur les éléphants qui ont retrouvé leur pleine santé. Ils sont immergés avec les animaux en les observant, en les nourrissant et en se baignant avec.

 

Malheureusement, la capacité d'accueil est très réduite. De plus, certaines personnes qui souhaitent découvrir les éléphants, aimeraient les rencontrer dans un tour sans y consacrer une journée entière.


 

De nombreux organismes incitent les touristes et les tours opérateurs à boycotter les camps où les éléphants sont surexploités et portent des nacelles. C’est bien, mais si ces camps d’éléphants ne sont plus visités, les responsables de ces camps n’auront plus les moyens de nourrir et de soigner correctement leurs éléphants et ce sont des centaines de bêtes qui seront encore plus maltraitées…Il fallait donc trouver une solution alternative !

 

C'est pourquoi, il nous est venu l'idée de créer un camp d'éléphants « nouvelle génération » dans le même état d'esprit de ce que l'on fait actuellement à Ganeshapark. Un endroit où les éléphants seraient bien traités, où les mahouts s'épanouiraient dans leur travail et où les touristes rencontreraient les éléphants dans de très bonnes conditions.

 

Nous envisageons même par la suite de créer une école de mahouts qui seraient formés à la méthode douce que nous utilisons actuellement avec nos éléphants, de manière à pouvoir les placer dans d'autres camps qui envisageraient de faire la même chose que nous.

 

Le concept : Sur les bords de la rivière Kwaï (proche de Kanchanaburi)  des petits groupes de touristes seront accueillis le temps d'une demie journée afin de leur faire partager cette expérience. Après un bon repas dans le restaurant du parc, ils accompagneront les mahouts pour promener les éléphants, les nourrir et se baigner avec eux.

 

Dès la seconde année, il est envisagé de rendre ce camp le plus écologique possible avec:

  • - Recyclage en papier des excréments d’éléphants
  • - Confiture de bananes n’ayant pas servies à la nourriture d’éléphants
  • - Panneaux solaires producteurs d’énergie

 

 

Malheureusement ce beau projet a un coût, il nous faut trouver un lieu, construire des infrastructures adéquates pour acceuillir les mahouts, les touristes et les volontaires. Puis par la suite acheter de nouveaux éléphants récupérés dans des camps à touristes.

 

La finalité de se projet étant de prouver que l'on peut rentabiliser un camp d'éléphants sans avoir à surexploiter ou maltraiter les animaux. Ainsi, ce n'est pas une dizaine d'éléphants qui seront sauvés mais peut être une centaine voir plusieurs centaines. C'est le but que nous nous sommes fixé. L'enjeu est de changer la condition de l'éléphant domestique.

 

On a besoin de vous, les éléphants ont besoin de vous. Aidez nous à stopper tout ça en leur montrant que c'est possible!

 

  • Si chaque habitant de la ville de Nantes donne 1€
  • Ou si toute la métropole bordelaise donne 40 cents
  • Ou si chaque personne vivant dans la commune de Paris donne 0,13 cents

 

Notre projet aboutirait et des centaines d'éléphants pourraient être sauvés

 

Cela  représente 300 000€. C'est pourquoi nous avons besoin de la bonté de chacun pour réaliser ce projet.

 

 

Pour mieux comprendre notre projet, suivez nous sur Ushuaïa TV les :

VENDREDI 8 JUILLET 2016 À 20:40

MARDI 12 JUILLET 2016 À 18:25

DIMANCHE 17 JUILLET 2016 À 10:30

MERCREDI 20 JUILLET 2016 À 17:10

SAMEDI 23 JUILLET 2016 15 : 30

 

Nous étions sur 30 millions d'amis le 1er juin:

https://www.youtube.com/watch?v=_eT3s1OEBQ8&feature=youtu.be

 

Retrouvez nous sur :http://ganeshapark.com ou http://wassanna.com/index.htm

ainsi que sur Facebook sur le groupe : Ganashapark-elephants

 

Pour plus d'informations concernant notre projet, veuillez nous contacter par mail à

l'adresse suivante :

 
 

      

Organisé par

Isabelle Godesiabois