Aller au contenu principal
Avis de tempête sur l'Arche de Noé et ses Animaux

Avis de tempête sur l'Arche de Noé et ses Animaux


POUR L'ARCHE DE NOE ET SES ANIMAUX, LA MER EST MAUVAISE
DEPUIS LE DEBUT DE L'ANNEE....
Fragilisée par les nombreux écueils rencontrés sur sa route depuis 26 ans, sa coque risque fort, dans les prochains jours, de se fracasser sur le rocher de l'indifférence.

Un naufrage fatal pour les chiens et chats hébergés par l'ARCHE DE NOE sur ses sites de Sainte Anne et de Sainte Rose, ou en familles-relais en attente d'adoption. Un naufrage qui n'épargnera pas non plus son équipage fort de 4 agents de chenils dont deux vétérans fidèles au poste depuis plus de 10 ans.

Privée de fonds publics depuis des années sous des prétextes fallacieux, l'ARCHE DE NOE n'en peut plus de galérer. Galérer pour réunir tous les mois les 15 000 € nécessaires à son fonctionnement quotidien, galérer pour payer à date fixe le 10 du mois les salaires de ses 4 agents de chenils en CDI à temps complet, galérer pour s'acquitter de ses charges fixes alors que les trois autres refuges de l'Ile sont dotés par leurs collectivités respectives, et c'est tant mieux pour leurs animaux et leur personnel, de locaux neufs et fonctionnels, le tout assorti de subventions leur permettant de fonctionner sereinement et de s'affranchir en partie de la recherche permanente de dons pour se concentrer sur leur objectif premier : trouver des adoptants pour leurs protégés.

Galérer, galérer, encore et toujours... au grand désespoir du Capitaine de cet Aquarius de la Protection Animale battant pavillon, sans complaisance, à l'Est de la Réunion.

A ce tableau s'ajoutent les entraves, nombreuses, répétées dans la recherche d'une solution foncière permettant la mise en conformité de nos installations afin de pouvoir bénéficier des fonds publics existants : notre projet sur le site de l'ancienne décharge de St-Benoit, fermée depuis 2006 et dont le préfet a demandé la réhabilitation à deux reprises, un projet une nouvelle fois balayé par la nouvelle présidence de la CIREST en décembre dernier, notre projet de la Plaine des Palmistes porté par l'ancien maire Monsieur SAINT LAMBERT, notre projet sur la zone de Paniandy à Bras Panon porté par l'ancien maire Monsieur GONTHIER , notre projet sur Sainte-Rose auquel s'oppose la SAFER depuis 6 ans, sur un terrain déniché sur le Bon Coin.

POUR AIDER LES ANIMAUX SANS MAITRE, aidez l'ARCHE DE NOE !

Parce qu'elle accueille sans distinction nos compagnons à quatre pattes, parce qu'elle remplit sans contre-partie pourtant légitime une vraie mission de service public, parce que pour les animaux sans maître c'est un tremplin pour retrouver un foyer , parce qu'elle offre une alternative à l'euthanasie de masse pratiquée dans les cinq fourrières intercommunales à grand renfort de deniers publics, parce qu'elle n'a jamais participé aux programmes subventionnés d'euthanasies massives sur lesquels ont prospéré pendant deux décennies les refuges-fourrières de l'Ile, un programme qui a conduit en 20 ans à doubler le nombre d'euthanasies par habitant (une euthanasie pour 153 habitants en 1998 contre une euthanasie pour 87 habitants en 2018) dans le cadre d'une politique de gestion de l'errance économiquement contestable et sanctionable d'inefficacité puisqu'elle n'a pas atteint son objectif premier :diminuer l'errance animale à la Réunion.

162 055 chiens et chats ont ainsi été méthodiquement supprimés sur fonds publics, sur la base de conventions conclues entre les 5 EPCI (CINOR, CIREST, TCO, CASUD et CIVIS) et le GEVEC (Groupement vétérinaire) dans l'indifférence générale entre 1998 et 2018, soit l'équivalent de la population humaine de la ville de St-Denis. Un palmarès auquel il faut ajouter les quelque 120 000 cadavres de chiens et de chats ramassés sur la voie publique sur la même période et enfouis pendant des années dans la décharge saturée de la Rivière St-Etienne avant la mise en service de l'usine d'incinération de la SICA des Sables à l'Etang salé.

4 petits nés, laissés grandir pendant 4 mois, puis euthanasiés à la fourrière de St-André

Cadavre de chien aux abords de la RN2.

AUJOURD'HUI LE SAUVETAGE DE L'ARCHE DE NOE ET DE SES ANIMAUX EST ENTRE VOS MAINS...

avec une date butoir : le 30 juin prochain, date à laquelle nous devrons fermer notre refuge après 26 ans si nous ne trouvons pas les moyens (foncier et trésorerie) pour fonctionner sereinement.

(Dossier du projet BONNE ESPERANCE de SAINTE ROSE disponible sur demande dans la rubrique "message" de la cagnotte).

Pour tous nos pensionnaires chiens et chats actuels et futurs, pour donner une chance aux animaux abandonnés, pour PALLIER L'ABSENCE DE STRUCTURE REFUGE INTERCOMMUNALE DE LA CIREST alors qu'elle a délégation de compétence en la matière par les 6 communes de l'intercommunalité,

NOUS DEVONS TOUT METTRE EN OEUVRE POUR SAUVER NOTRE ARCHE DE NOE ET SES ANIMAUX ET AINSI CONTINUER D'ACCUEILLIR CHIENS ET CHATS EN DETRESSE.

BATSIRAI trouvé devant le portail après le passage du cyclone du même nom.

CHIENNE EN URGENCE CESARIENNE (petit coincé...)

KARAPAT à son arrivée...

MIRO à son arrivée avec deux yeux atteints.

MINIDOU soigné pour un prolapsus rectal récidivant

Bienvenue sur cette cagnotte !

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte afin d'aider l'ARCHE DE NOE à redresser la barre et emmener ses chiens et chats à bon port afin de leur offrir un havre de paix où ils seront en sécurité en attendant leur adoption.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.
  • Un reçu vous est adressé sur simple demande dans l'onglet "message"de la cagnotte.

Merci infiniment à celles et ceux qui porteront notre refuge à bout de bras pour l'empêcher de sombrer.

Astrid PUISSANT, présidente, DROIT DE CITE - Refuge ARCHE DE NOE créé en 1996

SAINTE ANNE et SAINTE ROSE (Ile de la Réunion)

960 € Collectés

0 Jour restant
21 Participations

Organisateur

PUISSANT Astrid

Profil vérifié

Bénéficiaire

DROIT DE CITE - Refuge ARCHE DE NOE - SAINTE ANNE (Ile de la Réunion)