Aller au contenu principal

Mémoires d'assassinés - Film documentaire

Organisé pour : Bahini Films

 

Que représenent 100, 70 ou 20 ans plus tard les génocides de 1915, 1939-1945 et 1994 pour les descendants des victimes ? Comment se construisent-ils en tant qu'hommes et femmes, en tant que pères et mères, fils et filles, avec ce bagage familial et culturel parfois lourd à porter ?

Les traumatismes de la génération qui a vécu le génocide. La responsabilité de perpétuer une culture qu'on a voulu anéantir. La difficulté de parler à sa propre descendance. Le sentiment d'illégitimité à parler de leurs souffrances face à ce qu'ont vécu leurs ascendants. Mémoires d'assassinés, projet de film documentaire de 52 minutes, pose ces questions à travers les témoignages de Français d'origines arménienne et assyro-chaldéenne, de confession juive et de communauté tsigane, et d'origine tutsi.

Pour que chacun, selon la génération à laquelle il appartient, prenne sa place dans l'Histoire.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

La toute récente association Bahini Films a été créée par Guillemette et Perrine, un binôme qui se connait depuis 15 ans et qui travaille ensemble depuis presqu'autant. 

 

Guillemette BEYRON, réalisatrice  

Elle a commencé sa formation en audiovisuel au Lycée Lumière de Lyon, puis à l'Université Lyon 2, avant de se spécialiser en machinerie à l'Arfis. Après quelques années comme électricienne et machiniste (Goodbye Morroco, La religieuse, Scènes de ménage, 100% cachemire, Marie Heurtin), elle réalise ses premiers documentaires : Le dernier voyage (20', autoproduction), Christine (13', Kiwi Organisation) et Philippe (7', Kiwi Organisation).

Perrine SERRUT, chargée de production

Arrivée dans l'audiovisuel à l'Université Lyon 2, elle se spécialise dans la production à Factory (Lyon). Elle commence sa carrière comme assistante de production (24h du Mans, divers courts-métrages) et responsable des bénévoles (Printival Boby Lapointe). Puis elle participe à la production du premier documentaire de Guillemette : Le dernier voyage (20', autoproduction), puis co-réalise Christine (13', Kiwi Organisation) et Philippe (7', Kiwi Organisation).

 

HISTORIQUE DU PROJET

Mémoires d'assassinés est un projet que nous portons depuis maintenant deux ans. Après plusieurs mois de recherches sur la transmission intergénérationnelle des traumatismes causés par un génocide, après des dizaines de rencontres avec des survivants de génocide et des enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants de victimes, et après de longues mais vaines démarches auprès de collectivités et de chaînes de télévision pour le financement, ce film documentaire semble ne pas pouvoir voir le jour.

Il est fréquent de voir des projets de films ne pas aboutir. Cependant le sujet de Mémoires d'assassinés nous tient énormément à coeur et toutes ces familles que nous souhaitons interviewer se sont déjà trop impliquées pour que nous n'essayions pas une dernière fois de réaliser ce film.

C'est pourquoi nous nous tournons aujourd'hui vers des particuliers et des entreprises pour nous aider, financièrement ou logistiquement, à mener à bien ce projet.

 

COMMENT POUVEZ-VOUS NOUS AIDER ?

Les besoins logistiques

Le tournage s'effectuera dans plusieurs régions : la région lyonnaise, la région parisienne, l'Alsace-Lorraine, le nord de la France et la region bordelaise. L'équipe technique (entre 4 et 8 personnes) sera essentiellement lyonnaise. Nous aurons donc besoin de :

  • Déplacer l'équipe : si vous connaissez quelqu'un qui connait quelqu'un qui peut nous prêter un véhicule (électrique serait l'idéal!), dites-le-nous !
  • Nourrir l'équipe : si vous connaissaissez dans nos régions de tournage des marchés ou supermarchés qui donnent leurs invendus, faites-nous signe !
  • Loger l'équipe : si vous avez un oncle ou une grand-mère qui a une chambre d'ami à Paris, Strasbourg, Lille ou Bordeaux, pensez à nous !
  • Lieux pour tourner les interviews : si vous travaillez dans un théâtre dans l'une des régions citées plus haut, et que vous pouvez nous laisser utiliser les lieux gratuitement, contactez-nous !

Les besoin financiers

Malheureusement, un film ne peut pas se faire sans argent. Pour ce projet, nous en aurons besoin pour :

  • La location du matériel
  • La rémunération des techniciens
  • L'achat des droits des images d'archives
  • Le maquillage
  • L'essence
  • La post-production

Pour l'ensemble de ces éléments, le budget s'élèverait à 15 000 euros. Plus nous nous approcherons de cette somme, plus le tournage s'effectuera dans de bonnes conditions et plus le film ressemblera au film que nous voulons faire.

Toute personne ayant participé, de près ou de loin, au projet sera invitée aux diverses projections et recevra le fichier HD du film.

 

NOUS CONTACTER 

Si le projet vous plait et que vous souhaitez le soutenir autrement que par cette cagnotte (logistiquement ou par la mise en place d'un partenariat), vous pouvez nous contacter ici :

 

Ils nous soutiennent

    

 

 

Organisé par

Bahini Films