Aller au contenu principal

Aider Raphaël à retourner à l'école...

Organisé pour : Jennifer VEZIER

Bonjour à toutes et tous,

 

Pour ceux où celles qui ne souhaite pas lire tout un roman, voici un résumé.

Raphaël est autiste, il est agé de bientôt 10 ans.

Il était scolarisé en école ordinaire jusqu'en novembre 2018, puis à intégrer un IME.

Or, en novembre 2019 j'ai pris la décision de le retirer de l'IME car il regressait et n'avait aucune prise en charge (orthophonie/psychomotricien/pédopsychiatre)

Etant dans l'incapacité temporaire (jusqu'au 31 mai) de pouvoir garder Raphaël à mon domicile, mon fils est donc garder chez ma maman dans la Sarthe.

Après tout pleins de démarche et de batailles de mail etc, il s'avère que je suis face à des portes fermés car ces derniers refusent de scolarisé mon enfant.

La loi de février 2005 qui défend aussi la scolarité des enfants remets en question cette décision.

 

C'est pour cela que je suis en voie de prendre une avocate et de faire un référé d'urgence afin que mon fils soit de nouveau scolarisé. Référé qui lui n'ouvre droit à aucune aide juridictionnelle ni aide de l'assurance juridique.

Etant mère célibataire il m'est compliqué de pouvoir donner 3000€ à mon avocate d'où la cagnotte.

 

Alors s'il vous plait, contribuer au bonheur de mon enfant et à droit à l'éducation.

 

Merci par avance.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------

 

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus : 

 

 

En 2013, j'ai dû demander un maintien de dernière année de crèche car Raphaël n'était pas propre et pas prêt pour aller à l'école (gros retard).En 2014, j'ai pu inscrire Raphaël en mairie pour une année de petite section. Mais au rendez-vous de validation avec l'école on ma fait comprendre que l'accueillir ne serait pas possible.Le personnel n'était pas formé et nous n'avions pas encore de notification d'AVS.Pour rappel, mon fils n'était pas violent et non verbal.

En octobre 2014, j'ai pris la décision de déménager de région parisienne pour aller en Normandie où mon fils a pu être pris en charge avec AVS individuel.Nous sommes rester jusqu'en mars 2016 ou j'ai décidé de reprendre un emploi afin de pouvoir élever correctement mes trois enfants.

Arrivée en mars 2016, Raphael a pu être scolarisé à temps plein avec une AVS individuel et ce jusqu'en 2017.Toujours en 2016 : Tout ce passait bien à l'école mais Raphael était violent à la maison.J'étais fatiguée moralement (aucune prise en charge extérieur faite d'aide et surtout pas de famille à proximité pour prendre le relai) et physiquement. Une demande d'IME a donc été déposée.

En 2017, mon enfant rentre en ULIS ecole avec niveau CP (âge de 8 ans donc logiquement entrée en CE2).

Les progrès étaient présents. Raphael faisait des débuts de phrase, savait se faire comprendre et n'était toujours pas violent à l'école.

La rentrée 2018/2019 a été la dernière car j'ai appris que j'étais malade.Raphael avait alors une éducatrice spécialisée et une pédopsychiatre qui le suivi en méthode ABA. Cela fonctionnait très bien à l'école.Mais la violence envers moi était très dure à gérer.

En décembre 2018, J'ai du prendre la pire décision de ma vie, le faire rentrer en IME internat.Mon enfant me manquait, je pensais sans arrêt à lui mais pour moi il avait tout ce qui lui fallait.Mais voilà.. Raphael n'était plus lui-même.Il ne dormait plus plusieurs heures dans la nuit, il criait au lieu de parler, il frappait encore plus et surtout il regressait sur les apprentissages scolaires.

Après plusieurs rendez-vous, je me suis aperçu que l'IME ne lui accordait aucun créneau en orthophonie, ni en psychomotricité ou psychiatrie.

Alors j'ai décidé en novembre 2019 de le retirer de l'établissement pour le remettre en scolarisation.En effet, après plusieurs échanges avec différents professionnels mon fils aurait clairement les capacités à rattraper son retard et évoluer.L'école à seulement vu une porte de sortie dans ce qui était ma détresse et c'est empressé à m'encourager à le placer.

Vu que je suis en formation 35h semaines sans aucune vacances et étant maman solo il m'est compliqué de le faire garder.Car il faut le savoir quand vous faites rentrer votre enfant en IME vous n'avez plus aucune aide pour ses prises en charges. Donc c'est reparti pour un dossier MDPH complet + les plus de 6-9 mois d'attente..

Bref, j'ai donc décider de faire confiance à ma maman et de l'envoyer chez elle jusqu'à la fin de ma formation (juin).J'appelle donc la mairie pour une inscription, expliquant que mon fils est en situation de handicap.La personne me répond qu'elle doit demander l'accord de l'inspectrice académique.

Apres plusieurs semaines, je relance.L'inspectrice répond que c'est au maire de prendre la décision.Et la mairie me demande le numéro de l'IME.Euh comment vous dire, j'ai répondu non. Que l'ime n'est pas une école mais un centre de santé et que le dossier médical de mon fils est confidentiel.

Ensuite le mardi avant les vacances de Noël on m'appelle pour me dire que la directrice de l'école primaire doit me recontacte.J'ai donc attendu, et après les vacances je relance une nouvelle fois la mairie par téléphone.On me répond alors que la directrice a eu comme instruction de ne pas rentrer en contact avec moi !

Depuis j'ai ouvert un dossier au défenseur de droit. Qui lui a eu beau relancer le maire, celui ci fait littéralement le mort..

Puis miracle la charge du service éducation de la commune envoi un mail au défenseur de droits pour lui dire qu'ils ont adresser une demande au département et service de l'éducation nationale pour savoir s'ils pouvaient accueillir mon fils...

Depuis silence radio !Le défenseur de droit me conseil de porter plainte pour discrimination (ca sera fait d'ici lundi) mais j'ai eu une grande avocate spécialisée en droit du handicap et me conseil de faire un référé administratif d'urgence qui sera traité sous 2 semaines.

Mais voilà pour cela il me faut 3000€.(sans aide juridictionnelle car ce genre de procédure ne prend pas)

Vous vous doutez bien que je ne gagne pas assez pour pouvoir payer autant..

 

Je fais donc appel à vous, si vous pouviez participer, partager un maximum afin de me venir en aide...

Merci pour lui..

Organisé par

JENNIFER VEZIER