Aller au contenu principal

Aidez HELENE à se défendre en justice

Organisé pour : Hélène, gérante du Relais de la Fabrègue

Hélène , exploitante du restaurant Le Relais de la Fabrègue à St Sébastien d'Aigrefeuille depuis 20 mois, est, depuis le 22 décembre 2019 en grosses difficultés : le maire de la commune a rompu son contrat de location du bâtiment, sans préavis et avec effet immédiat ! Sans outil de travail, cessation d'activité immédiate et définitive : maintenant seule une action en justice peut permettre à Hélène de faire valoir ses droits, sa bonne foi et son préjudice. Merci de prendre 3 minutes pour comprendre cette situation catastrophique.

 

Hélène avait repris en avril 2018 le Point Multi Services sous contrat avec la mairie. Créé en 2014, la première exploitante avait fait faillite en misant trop sur l'épicerie dans cette commune d'à peine 520 habitants. Hélène avait été sélectionnée parmi 8 candidats et sur un projet clair : miser sur la restauration, seule activité à potentiel économique. En à peine un an et demi, sa cuisine généreuse et colorée avait conquis plus de 5.000 convives et fait découvrir ce site malgré son isolement hors des routes et même des cartes touristiques. Les réseaux sociaux (Google Business et TripAdvisor par exemple) sont unanimes et éloquents.

 

Après une saison estivale réussie malgré une conjoncture touristqiue difficile en Cévennes, sans que quiconque comprenne pourquoi, le maire se déchaîne contre le Relais et multiplie les actes malveillants : envoi d'huissier, article presse diffamatoire, lettres recommandées et conseils municipaux multiples, menaces et affichages publics... Une escalade démentielle et bien peu élégante. Impossible de dire quoi que ce soit : refus catégorique du maire de se mettre calmement autour d'une table.

 

Le 20 décembre dernier, stupéfaction : rupture immédiate et définitive du contrat de mise à disposition des locaux !!! Sans outil de travail (cuisine, salle) fin d'activité. Relais fermé, dehors, Hélène !!!

Aucun recours sinon une action en justice devant le Tribunal Administratif de Nîmes. Délais entre 3 à 5 ans... Le maire choisit un avocat montpellièrain (les gardois seraient-ils moins compétents selon lui ?) et Hélène une avocate nîmoise (renommée pour sa sagesse et pugnacité). Le maire paye avec les sous des contribuables et Hélène sur ses propres sous. Et en droit administratif, les procédures sont très pointues et longues. Donc chères.Même si l'avocate estime que le droit rendra justice à Hélène.

 

Question : accepteriez-vous de donner un coup de main à Hélène sous forme d'un petit don libre, anomnyme ou signé ? C'est l'Association des Compagnons de St Sébastien qui lance cette cagnotte (www.lerelaisdelafabregue.com ) car Hélène méritait mieux que cet acharnement disproportionné aux conséquences catastrophiques. La brutalité de cette rupture, la violence de la procédure et la situation personnelle immédiate et durable va demander très vite une mobilisation derrière Hélène.

Merci de votre soutien et n'hésitez pas à en parler autour de vous. Hélène mérite bien ça.

On compte sur vous !!!

Organisé par

Hélène MARCILLAUD